• Bonjour!!

     

    Aujourd'hui, un article pour la fermeture du concours avec dedans les poèmes des personnes qui ont participé!

    Je vous rappelle le thème, des fleurs mais il faut une métaphore.

     

    Les participants sont:

    Lolo974

    Matt_Matt

    Jeni25

    Ryugami

    Le Petit Lapin Blanc

     

    Bravo à tous et merci!

    Un sondage sera organisé pour départagé les poètes.

     

    (Sachez qu'il n'y a point de lot pour le gagnant, je m'en excuse... -.-')

     

    *    *    *

     

    Poème de Lolo974:

     

    Un petit oiseau se pose

    Solitaire, sur un pommier

    Un roman à l'eau de rose

    Laisse-moi t'embrasser

     

    La lune se reflète 

    Sur la mer, un soir d'été

    Tu me fais perdre la tête

    Laisse-moi t'embrasser

     

     Quand je t'ai vu, dans mon cœur

    A éclot avec gaieté

    Soudain, une petite fleur

    S'il te plaît, laisse-moi t'aimer

     

    *    *    *

    Poème de Matt_Matt:

     

    Quand le vent souffle ...


    Par cette belle journée

    Sous ce petit cerisier

    J'étais angoissé.

    Puis le vent a soufflé

    Les pétales se sont décrochés

    Et mes angoisses se sont envolées

     


    Mais malgré tout

    Toutes ces fleurs de chez nous

    Qui représentent nos espoirs à nous

    Finissent pas retomber

    Et cette fois, elles se sont noyées

    Sans mes angoisses qui réapparaissaient
     

     

    Les pétales ont continué

    Leur route escarpée

    En suivant le courant

    Et ses petits clapotements.

    Ils ont suivi le fil de l'eau

    Comme le vent et les oiseaux

     


     Ils se sont coincés dans les roseaux

    Sur le bord de l'eau

    Puis le vent a soufflé

    Et ils se sont inclinés

    Pendant que les pâquerettes s'envolaient

    Et que certaines lueurs d'espoirs renaissaient

     

     

    Elles ont suivi les tourbillons des vents

    Pendant vraiment longtemps

    Réchauffant le cœur des enfants

    Elles passaient de villages en villages

    Ha, elles en ont vu des paysages

    Tout le long de leur passage

     

     

    Puis un jour elles sont retombées

    Là où personne ne s'en souvenait

    Quand je les ai aperçues

    Au bout de la rue

    Je me suis rué sous ce cerisier

    Et heureux je l'ai été.

     


    Puis le vent a soufflé...

     

    *    *    *

     

    Poème de Jeni25:

     

    La femme-fleur

     

    Telle, tombant de pétales, une goutte de rosée,

    Une larme a coulée.

     

    Ses pétales immaculées,

    Il les lui a arrachées, les a piétinées.

    Il l’a charmée.

    Pour mieux la briser.

     

    Comme un tournesol suit le soleil,

    Elle l’observait le pensant merveille,

    Sans songer,

    A la face cachée.

     

    Une femme est comme une fleur,

    Il faut s’y prendre avec douceur.

     

    *    *    *

     

    Poème de Ryugami:

     

    La floraison éphémère


    Ô toi qui bourgeonne

    Ô toi qui marmonne

    Quel est ce visage qui est le tien?

    Quelles sont ses couleurs qui ne nous évoquent rien?

    Ta présence nouvelle nous consterne

    Nouvelle fleur dans ce jardin bien terne

    Ainsi tu n'es qu'une présence parmi tant d'autres

    Te fondant dans la masse, te fondant avec les nôtres

     

    Ô toi qui maintenant grandit

    Ô toi qui a bien appris

    Quelles sont ces ambitions que tu arbores?

    Quelles sont ces couleurs nouvelles qui te décorent?

    Ton audace est encore timide

    Mais ta pensée est lucide

    Alors, jalousement, nous lorgnons

    Car ta singularité capte l'attention

     

    Ô toi qui maintenant fleurit

    Ô toi à qui la chance sourit

    Quel est cet éclat nouveau qui émane de toi?

    Quelle sont ces fières couleurs dignes d'un roi?

    Ta présence est soudain emplie d'arrogance

    Mais cela ne peut que masquer ton ignorance

    Toi, qui du jardin, ne connaît que l'air

    Ne peux comprendre à quel point tu es éphémère

     

    Ô toi qui jadis bourgeonna

    Ô toi qui bientôt mourra

    Que te reste-t-il à part cet air niais?

    Où sont les pétales colorés qui t'ornaient?

    Nous n'avons pas ton éclat, mais possédons la connaissance

    Qui, lorsque tu t'élevas, nous commanda d'ignorer ta prestance

    Car, plus l'astre brille, plus vite il s'éteint

    Ce pourquoi nous préférons rester anodins

     

    De ta courte vie, de ta piètre odyssée, tu auras retenu ceci

    Que, lorsque vient le moment de faner, tes éclats sombrent dans l'oubli

     

    *    *    *

     

    Poème du Petit Lapin Blanc:

     

    La Lune et la Rose

     

    Pleine lune

    Illumine le ciel nocturne

    Pas un nuage pour la voiler

    Elle domine la nuit de sa blancheur de lait.

     

    Sous les rayons de l'astre éclatant

    Un bouton de rose s'est ouvert

    Ses pétales se sont écartés, et ont découvert

    De la belle fleur le cœur battant.

     

    Ce soir, la Lune, reine de la Nuit

    Et la Rose, reine des Fleurs

    Se sont unies telles des sœurs

    En une parfaite harmonie.

     

     

     

     

     

     


    2 commentaires
  • Bienvenue sur cette nouvelle rubrique!

    Bonjour!

    J'aimerais faire un concours de poésie!

     

    Le thème serait celui des fleurs mais il faudrait une métaphore.

    Par exemple: (pas top comme exemple) Tu t'es ouvert à moi comme une fleur à une abeille.

    À rendre avant le 15 Juillet.

    Si vous avez des questions, si vous voulez participer, mettez un commentaire!

     

    Voilà, voilà, c'est assez court!

     

    Participant:

    Matt_Matt

    Le Petit Lapin Blanc

    Jeni25

    Lolo974

    Ryugami


    23 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique